(Re)watch : Lovestruck in the city

Dernière mise à jour : 21 avr.


Alors que j'écrivais mon article sur les dramas que je recommanderais à des "néophytes", mes dramas "sûrs", je me suis retrouvée confrontée à la situation.


Ma sœur est venue chez moi ce week-end. Elle a en général très peu de temps pour regarder des séries, mais apprécie les comédies romantiques (Etats-uniennes la plupart du temps). Sa connaissance des séries asiatiques reposait sur un vague souvenir d'Hana Yori Dango (ni elle ni moi ne pourrions dire s'il s'agissait à l'époque de la version japonaise ou coréenne...). Dès que je lui parlais de dramas, elle avait donc cette image en tête : une série mal réalisée, des personnages caricaturés. Elle était également persuadée que ça ne s'adressait qu'à un jeune public. Beaucoup de préjugés, donc.


J'ai par conséquent décidé de lui faire regarder un des dramas qui pour moi est le plus "occidental" dans sa réalisation, celui qui pourrait la déstabiliser un minimum possible : Lovestruck in the city.


Ce drama de 2020 (17 épisodes), dont les personnages principaux sont incarnés par Ji-Won Kim et Ji-Chang Wook, a été réalisé par Park Shin-woo et est disponible sur Netflix. Il explore les relations parfois complexes entre différents couples de citadins à Séoul. Le parti pris est assez original, nous sommes en effet plongés dans un "documentaire", les scènes où les personnages témoignent face à la caméra alternant avec les scènes de "fiction" pures. Le couple principal, qui est séparé, s'est connu lors de vacances et a vécu une histoire d'amour intense, au bord de la plage, entre surf, soirées bohèmes et vie en van (le rêve). A leur retour inévitable à la "vraie vie", à Séoul, Lee Eun-o (Ji-Won Kim) disparait et ne laisse à Park Jae-won (Ji-Chang Wook) qu'un message de rupture enregistré depuis une cabine téléphonique. Ce dernier, qui ne se remet pas de la séparation, se met en tête de la retrouver pour comprendre ce qu'il s'est passé.


Je recommande vraiment cette série pour tous ceux et toutes celles qui voudraient mettre un pied dans le monde des dramas. Les personnages ont des valeurs qui ne sont pas étrangères à l'esprit habitué aux séries romantiques britanniques ou états-uniennes, tout est bien réalisé, les personnages sont attachants, tous singuliers, et les différentes histoires d'amour ont toutes leurs particularités qui les rendent prenantes et attendrissantes.


Mon coup de cœur réside dans le personnage incarné par Ji-Chang Wook, j'ai rarement vu un personnage masculin avec une telle personnalité, si obstiné, et assumant à ce point ses vulnérabilités. On est loin du stéréotype du personnage masculin prêt à tout pour préserver son égo. On retrouve l'auto-dérision propre à beaucoup de rôles incarnés par l'acteur, qui les rendent si originaux.


Après le premier épisode, un peu complexe à comprendre d'après ma soeur, le reste de la série est prenant et on veut à tout prix savoir POURQUOI. Bon visionnage !


3 vues